Powered by Cabanova
Le baptême de Clovis (d'après M.Saint Gilles)
Clotaire II, Dagobert Ier et . Saint Arnoul (582 - 641)
...................................... Les invasions .. Tandis . que . "l’apôtre des Gaules" annonce la . "bonne nouvelle", les Ger- mains poursuivent leurs incursions, au .. mépris de la fameuse pax ro- mana . . En effet, les . raids barbares .. qui n’ont jamais vraiment cessés malgré la présence . des légions .. à la . frontière rhénane, s’intensifient à partir du . . III e siècle, obligeant les villes à s’entourer de remparts, pour se protéger. Il . s’agissait, sauf pour Metz, d’enceintes . aux dimensions .. modestes (Verdun, Dieulouard, Soulosse), comme à Toul, où . . la ville .. fortifiée ne mesurait que 400 mètres sur 300. En .. marge . de . ces incursions violentes, des Germains viennent s’établir en .. qualité de travailleurs agricoles, formant . ça et là, de petites colonies de peuplement. Brutale . ou pacifique, l’invasion .. de .. la Gaule par les Barbares n’a rien d’une conquête militaire à la romaine. .. Il s’agit de la migration de peu- ples .. entiers, (hommes, femmes, enfants) qui, chassés par . les . Huns , ve- nus d’Asie, cherchent où s’installer. .. Ce .. sang nouveau modifie beau- coup . . plus profondément la physionomie des campagnes, que lors de la conquête romaine. .. Après . les . Germains, ce sont les .. Huns et leur chef Attila "le fléau de Dieu", . qui ravagent l’est de la Gaule. Metz est . . une nouvelle fois pillée et en partie détruite . ! En 451, Attila est .. vaincu à la bataille dite "des Champs Catalauniques" (près de Châlons-en-Champagne) par . le .. général romain Aetius, allié aux Germains pour la .. circonstance. Cette dernière .. victoire romaine n’empêche pas la chute de l’Empire et sa disparition, en 476. ...... Clovis (465-511) . Rome . déchue, il reste aux rois germains, désormais seuls maîtres de la Gaule, . à confronter leurs ambitions pour établir leur pouvoir. Un pou- voir qu’ils se disputent entre peuples, entre .. rois, entre frères même, dans . une . succession d’intrigues et de luttes cruelles... Clovis , devenu roi des . . Francs en 481, se débarrasse de la dernière ar- mée romaine (Soissons et son . fameux vase) . ; .. refoule les Alamans à Tolbiac, soumet .. les . . Burgondes . et bat les Wisigoths. Il possédera ainsi, au moment de sa mort en 511, la France actuelle moins la Provence. Le triomphe . de Clovis tient, pour une .. large . part, à son ralliement au Christianisme, seule force unitaire existant en cette époque d’universel naufrage. ...... La Lotharingie . Trois . divisions territoriales . . sont à l’origine des partages successifs du royaume de Clovis, . au . cours des . VI e . et VII e . siècles . : la Neustrie, l’Aus- trasie .. et la Bourgogne. La .. Neustrie (ou royaume de l’ouest) correspond au . quart nord-ouest de la France, sans la Bretagne. L'Austrasie . (ou .. royaume . de l’est, avec . Reims puis Metz pour capitale) recouvre la . Champagne, la Lorraine, l'Alsace, plus la Rhénanie et l'est de la .. Belgique. . C’est .. dans . ce royaume de . Metz , au sein même du fu- tur empire carolingien, . que . va . naître une . nouvelle dynastie. . La généa- logie des Carolingiens remonte en effet à . . Saint Arnoul évêque de Metz (né à Lay-Saint-Christophe, près de Nancy). ... Mis . . à .. part Dagobert et son ministre saint Éloi , les rois francs de cette époque sont surtout connus pour leur cruauté. Pour . faire la guerre, comme pour administrer leurs . conquêtes, ces rois ont besoin de com- pagnons (les comtes ) qu'ils . . s'attachent en leur distribuant des domai- nes. Les . comtes, .. répartis dans les provinces, . se . recrutent (tout comme les évêques) .. parmi . les héritiers de ces grands propriétaires, dont la for- tune . grandit au détriment de celle du roi. . Peu à peu, . le pouvoir de ces rois impuissants . (plus que fainéants) est exercé par . un membre de cette aristocratie possédante, devenu maire du palais . En 732, ce n’est . pas le roi . qui va au devant des envahisseurs arabes (bataille de Poitiers), mais le maire du palais (Charles Martel). .. L’Austrasie . (point . . central des royaumes carolingiens) ne survit pas au démantèlement de l’empire de Charlemagne . . . Dans le . traité de Ver- dun, . de 843, la Lorraine actuelle se situe entre "Francia et Germania". Il s’agit d’un état "peau de chagrin" . dévolu .. à Lothaire et que, faute d’autre nom, . on appellera Lotharingie . Un siècle plus tard ce fragile état lotharingien sera divisé entre . Basse . et Haute Lorraine. .. C’est de Haute Lorraine que naîtra le duché du même nom, avant d’être donné à Gérard d’Alsace, en 1048. Le . nouveau duché ne recouvre pas .. totalement l'espace lorrain, qu’il doit (entre autres) partager avec .. les . . trois principautés épiscopales de Metz, Toul et Verdun, autrement dit les Trois Évêchés . ...
Empereur, père de Lothaire II
...... Lothaire II 825 ? - 869 roi de Lotharingie (illustration)

Les Huns (illustration)
795 - 855
Stèle galloromaine (Toul)

Les Germains (reconstitution historique)
Lothaire premier
- Présentation
- Les Leuques
  - Les invasions
- La Lorraine ducale
- L'enfance
- L'âge adulte
- Le village
- L'agriculture
- La maison
- La sorcellerie
- Les " fiauves "
- Carte (Lorraine)
- Vallée de l'Aroffe
- Sources et info
- Bibliographie
Banner COM